Partagez
 

 Histoire des Black Wolves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dessous (de) Table

Luv Scarlet

Luv Scarlet
Messages : 360
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 25
MessageSujet: Histoire des Black Wolves   Histoire des Black Wolves I_icon_minitimeJeu 31 Jan - 17:23

Les Origines :
Jadis, il existait un empire constamment en guerre. Attaqué sur tous les fronts, les femmes se substituaient aux hommes dans les villes et les enfants étaient pourchassés par les recruteurs de l'armée. Depuis déjà dix ans, les batailles et défaites se succédaient. L'empereur, un homme avide de pouvoir et sans scrupules, fit passer ses priorités avant celle de ses citoyens, et déversa l'argent des lourds impôts dans la recherche biogénétique dans le but de créer des super-soldats. Dans les villes, on décomptait un nombre important de disparitions d'enfants : ils constituaient les échantillons aux essais des scientifiques. Malheureusement, une grande partie des enfants mourut avant que les recherches ne puissent être terminées. Il fallut au total dix longues années pour que le projet Black Wolves soit mené à son terme ; au court de cette décennie, cinq cent mille enfants disparurent, sept millions d'hommes moururent au combat et dix mille femmes se donnèrent la mort. Alors que tout semblait perdu, une explosion survint dans l'un des grands laboratoires de recherche... Comme unique preuve du drame, on trouva un magnétophone sur les lieux de l'accident.

"Je me dénomme Dr. Samuel Janneson, scientifique agrégé du gouvernement et diplômé de l'Université des Sciences d'Archadia. Ceci est mon rapport. Voici maintenant dix ans que nous expérimentons sur des enfants une modification génétique de type "lupus" sous le nom du projet BLACK_WOLVES.

- 28 Aout 2753 : Nous avons réussi notre première expérience. Lors de sa "transformation", l'enfant n'a pas implosé, son pouls est resté stable, et il a récupéré sa forme normale au bout d'une heure et demi, avant de s'endormir. Le prototype a été administré aux trois autres patients restant, tous ont eu la même réaction. Après dix ans de recherches, nous pensons avoir enfin trouvé comment créer le soldat ultime selon les désirs de l'Empereur.

- 31 Aout 2753 : Nous avons testé la force du premier sujet. Celui-ci semble capable de traverser une couche de métal de cinq centimètres d'un seul coup de poing. Après d'autres exercices, mentaux et physiques, l'enfant a révélé avoir développé des capacités décuplées. Il semble aussi être le plus fort parmi les quatre, nous avons décidé de le renommer en Alpha 1.

- 12 Juillet 2753 : Nous avons confronté Alpha 1 à un ours sauvage. Mort en un coup. Lors des récents exercices physiques, Alpha 1 a battu son propre record de vitesse : soixante-dix kilomètres par heure.

- 22 Juilet 2753 : Alors que nous tentions de procéder à l'euthanasie d'Alpha 1 suite à son comportement violent et la mort de deux scientifiques, celui-ci s'est enfui. Les expériences sur les sujets restants sont suspendues, ils seront euthanasiés dans les jours qui suivent.

- 25 Juillet 2753 : Ceci est un appel au secours ! Alpha 1 est revenu et est en train de saccager le laboratoire. Il a tué tous les autres scientifiques, il ne reste que moi. Il a en sa possession une valise remplie de fioles BLACK_WOLVES. Je l'entends se rapprocher, mes jours sont comptés ! L'empereur est en danger, rien ne pourra arrêter ce mon-...


Suite à cet incident, l'Empereur fut assassiné, l'ennemi submergea l'armée, prit possession des territoires et se rendit compte du massacre civil. On n'entendit plus parler d'Alpha 1... jusqu'au jour où, cent ans plus tard, une milice fut créée, répondant au nom de Black Wolves. Dès lors, on remarqua que des actes de terrorisme et carnages survinrent. Certains témoins affirmèrent avoir vu des loups œuvrer, mais personne ne croit à de telles sottises.


 Histoire des Black Wolves SovbSM9El2. Histoire des Black Wolves TfiEGgAPSo. Histoire des Black Wolves PshqMlpC9p.
« N’est pas mort pour toujours qui dort dans l’éternel,
Mais d’étranges éons rendent la mort mortelle. »


Dernière édition par Luv Scarlet le Ven 1 Fév - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dessous (de) Table

Luv Scarlet

Luv Scarlet
Messages : 360
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 25
MessageSujet: Re: Histoire des Black Wolves   Histoire des Black Wolves I_icon_minitimeVen 1 Fév - 1:36

Partie I : Chroniques de Scarlet
Plic, plic, ploc. L'eau gouttait du balcon de mon voisin et tombait sur ma terrasse. Toute la nuit il avait plu des cordes, et je devais désormais en subir les conséquences. Serpillère et seau en mains, je nettoyais avec zeste les dégâts provoqués par la tempête. Je détestais cette planète, j'aurais tout donné pour rentrer chez moi. Je devais me convenir d'un appartement ridiculement laid, dont le seul atout était d'avoir une terrasse, ce qui était ici inutile si ce n'était pour boire une tasse d'eau de pluie. Néanmoins, j'étais à deux pas de chez...
*Toc toc toc... BAM-CLING*
- TE FOUS PAS DE MA GUEULE !
Lâchant mes outils de nettoyage, je bondissais jusqu'à la porte en enjambant ma table basse et ouvrais furieusement - c'est à dire non sans lâcher des jurons et démolir la serrure - à l'homme qui m'attendait sur le palier de l'appartement.
- TOI TE FOUS PAS DE MA GUEULE, NE T'ATTENDS PAS A CE QUE JE M'EXCUSE !
Il tenait dans sa main la petit poignée en aluminium, et tout le côté extérieur de la serrure.
- NAN MAIS TU SAIS TRÈS BIEN QUE TU PEUX PAS CONTRÔLER TA FORCE, ABRUTI !
Il jeta la serrure - avec sa poignée - dans le couloir tout en me regardant fixement et en serrant les dents, prêt à répondre. Celle-ci partit s'enfoncer dans le mur en placo de mon voisin de gauche. Pendant une longue seconde nous restâmes à regarder le mur s'effriter à l'endroit de l'impact avec des yeux en forme de soucoupes, puis le projectile écrasé tomba enfin à terre. L'homme avait des yeux verts - c'était la première chose qu'on notait chez lui - en contraste avec une légère barbe brune qui poussait nonchalamment sur les pourtours son visage. C'était un tas de muscle, il avait une cicatrice sous l'oreille qui partait jusqu'à son épaule, et se baladait souvent en Marcel pour bien faire saillir sa musculature. Il avait quelque chose de canin, qui nous faisait imaginer à sa place un grand loup au pelage foncé.
- Pourquoi faut toujours que ça soit chez moi que tu viennes tout détruire, Ez ? IKEA n'a jamais vu de cliente aussi fidèle que moi ces derniers mois !
- Bon okay je m'excuse, mais tu me payes un verre, répondit-il en se faufilant chez moi, avec ses chaussures boueuses.
Tandis qu'il s'installait sur mon unique fauteuil, les pieds sur la table basse que je venais de cirer, je me passais la main sur le visage avant de me rendre jusqu'à la cuisine pour dégoter une bouteille de Jack Daniels.
- J'vais bientôt être à court d'alcool, me reste plus qu'une douzaine de bouteilles de whisky. Arrête de boire toutes mes provisions, chien galeux !
Sans répondre, il alluma un projecteur holographique, le posa sur la table, et commença à pianoter dessus. Curieuse, je me rendis avec la bouteille et deux grands verres jusqu'à la table basse. Je pris une chaise et me plaçai près de mon visiteur.
- C'est quoi ? Un jeu ?
- Ouais, ça s'appelle PGame, c'est de la conquête spatiale.
- Intéressant... Bon, que me vaut ta visite aujourd'hui ? T'as encore bousillé ton linge, c'est pour ça que tu te trimbales en slip ? rigolai-je.
Il me fixa avec un regard noir, puis rajouta :
- J'ai convoqué les autres.
Mon sourire s’effaça brusquement. Une masse sombre tomba sur ma terrasse, et en moins de temps qu'il ne faut pour dire "ouf" défonça ma baie vitrée. A partir de là, l'appartement pouvait être réduit en miettes, ça ne me faisait ni chaud ni froid. D'un geste vif je sortais un pistolet de l'arrière de mon jean, tout en coinçant la mèche de mes cheveux orangés derrière mon oreille droite. La silhouette obscure était celle d'un grand loup brun, au regard froid et meurtrier. Il aurait probablement été étrange de le trouver affublé d'un gilet gris parsemé de poches et couteaux ; il aurait été probablement plus étrange de le voir parler.
- Serais-tu du genre à blesser un camarade, Luv ? Murmura une voix grave, venue de la gueule du monstre.
Je fis non de la tête, ramenant mon arme à sa place initiale avant de poser mes fesses sur la chaise, comme si de rien n'était. La queue du loup s'agitait furieusement. Il brisa le silence qui commençait à s'installer.
- Ça va faire maintenant dix ans que l'on ne s'était pas revus, pourtant aucun de nous n'a pris une seule ride. Je commence à croire que l'on va tous devenir comme lui. Luv, tu es toujours aussi jolie à ce que je vois, même si tu sens un peu trop l'humain.
- Moi ?! Sentir l'humain ? Fais attention à ce que tu dis, Kashi. On est plusieurs à préférer "l'humain". D'ailleurs, évite de parler de lui, ça me donne des frissons.
- Quel genre de frissons, Scarlet ? susurra une voix dans mon dos.
Mon visage se figea dans une grimace, la peur m'envahit. Je n'osais pas me tourner, c'était comme si j'étais acculée à un mur invisible, comme si derrière moi il n'y avait rien, bien qu'il soit évidemment là.
Kashiwa semblait lui aussi effrayé, et seul Ezecchiel trouva la force de parler.
- Pythia, nous ne pouvons pas nous retourner... Affirma-t-il, penaud.
- Oh, pardon ! Dit-il d'une voix amusée, tout en se déplaçant pour nous faire face.
Lui aussi s'était présenté sous la forme d'un loup, un véritable loup gris. Plus il s'écartait de nous, plus nous étions aptes à réfléchir. Sa force était souveraine, mais il n'était pas le chef.
- Pythia, le Franc Tireur. Toi aussi tu es venu ?
- Il semblerait que nous soyons tous là, à l'exception de Nibelheim, qui doit sûrement nous attendre dehors.
D'un geste brusque j'envoyais mon pied dans la table basse en ébène. Bien que visiblement très lourde, celle-ci décolla littéralement comme propulsée par une force incroyable pour se défenestrer, avant d'atterrir sur le béton dehors dans un grand fracas, si bien que la voix du quatrième individu s'éleva en bas.
- MERDE !
Me penchant sur le sol, je trouvais à tâtons une petite poignée que je tirais, découvrant un petit espace dans lequel se trouvaient différents outils... des outils spéciaux. Je trouvai un gilet similaire à celui de Kashiwa et l'enfilai, puis vint ensuite une véritable armurerie se concluant par une carte en plastique noire. Pendant ce temps, les autres descendirent l'escalier menant à l'arrière-cour, un vaste jardin commun aux différents immeubles l'encadrant, dont le mien. Bien entendu, je ne partis pas sans ma provision d'alcool, car en réalité je ne reviendrai plus jamais ici. Je reprenais désormais du service. A peine étais-je arrivé dans le couloir qu'une puissant détonation me vrilla les oreilles.

Partie II : Chroniques de Ezechhiel
En cours.


 Histoire des Black Wolves SovbSM9El2. Histoire des Black Wolves TfiEGgAPSo. Histoire des Black Wolves PshqMlpC9p.
« N’est pas mort pour toujours qui dort dans l’éternel,
Mais d’étranges éons rendent la mort mortelle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Histoire des Black Wolves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Wolves - Quantum :: Règlement de la Meute :: Le Règlement-